Le label SOLEIL ZEUHL

SORTIE DE 2 NOUVEAUTES LE 4 SEPTEMBRE 2015 :


VAK
Premier album de ce groupe Français dont les compositions sont bien ancrées dans l’univers Zeuhl. Vak a commencé ses activités en 2008, au départ centrées sur l’écriture zeuhl/prog de Vladimir Mejstelman puis, après quelques changements dans la formation au fil des années, de nouvelles influences se sont faites jour, depuis les sons métals proches de Tool ou de projets de Mike Patton, jusqu’aux expériences RIO de type Guapo. Les vocaux scattés d’Aurélie Sainte-Croix rappellent ceux des débuts d’Eskaton.
Ce premier album était à l’origine destiné à être publié sous forme de deux EPs, mais le projet ne s’est pas concrétisé. VAK prépare un second album et se dirige vers des perspectives nouvelles, de la Zeuhl teintée de métal et de space-rock…à suivre !

ALTAIS / APSARA
Ce double CD documente la période qui a conduit à la création de SHUB NIGGURATH. En résumé (le livret de 12 pages avec photos, écrit par Aymeric Leroy, détaille l’histoire complète), au début des années 80 deux groupes originaires de la banlieue sud de Paris (APSARA & GORGONUS) se sont rencontrés et se sont découvert une passion commune : la musique de Magma. Après plusieurs collaborations, l’idée de fusionner les deux formations en une seule, une sorte de big band zeuhl, émergea. Quelques-uns des membres d’Apsara rejettent cette idée tandis que Franck Fromy, Ann Stewart & Veronique Verdier adhèrent au concept et rejoignent Gorgonus, qui fut rapidement renommé Shub Niggurath.
De leur côté, les autres membres d’Apsara rebaptisent la formation ALTAÏS et sont bientôt épaulés par quelques musiciens d’Eider Stellaire.

Jusqu’à maintenant, rien n’avait été publié des travaux de Gorgonus et d’Apsara ; seul Altaïs avait publié un maxi 45 tours en 1986 (dont le long morceau de la face 1 a été ultérieurement inclus dans la compilation “Enneade” publiée par Musea).

Le 1er CD est consacré à Apsara, il contient le seul morceau enregistré par le groupe en studio (11 minutes) et 4 morceaux enregistrés sur scène en 1983 (43 minutes). A noter que la qualité sonore de ces 4 morceaux est médiocre, mais nous avons pensé que la qualité du témoignage justifiait néanmoins sa publication.

Le 2e CD est consacré à Altaïs, il contient le maxi d’époque (3 titres pour une durée totale de 14 minutes) qui est réédité ici pour la première fois dans son intégralité.

Au final, l’ensemble des 2 Cds rassemble 68 minutes de musique, dont 25 sont de qualité professionnelle et 43 de qualité audio médiocre, de type bootleg (décent). Chacun des CDs dispose d’une pochette cartonnée, celle d’Altaïs étant la reproduction à l’identique du vinyl de 1986. Le tout, avec le livret de 12 pages, est enveloppé dans une pochette plastique double face. Edition strictement limitée à 500 exemplaires.

Dernières productions